28 juin 2017

L'ordre de Jacques Cartier au Nouveau-BrunswicK; toute une Patente

Le 28 juin dernier, un peu plus de 100 personnes en provenance du Sud-est, de la Péninsule, du Restigouche et de la région Chaleur étaient présents à l'auditorium du Collège pour écouter l'excellente  conférence "L'Ordre de Jacques Cartier au Nouveau-Brunswick : toute une Patente" présentée par Bernard Thériault. 

Ils ont pu écouter ce conférencier recherché.  À la fois un orateur dynamique et compétent notamment dans les domaines à portée historique, sa passion pour l’histoire de l’Acadie l’a amené à s’intéresser à  L’Ordre de Jacques Cartier au Nouveau-Brunswick.

« M Thériault nous a partagé le fruit de ses recherches sur cette organisation secrète qui se vouait à la promotion du français et l’accès de canadiens-français à des postes importants.  Information qui, à ce jour demeure enveloppée  par le mystère » de dire Luc Doucet, Président des Grandes conférences d’Acadie ».

« Cette organisation était experte dans le noyautage et l’infiltration et rassemblait des gens d’influence.  La discrétion y était absolue » d’ajouter Euclide Chiasson, Directeur général de la Fondation, qui fut lui-même recruté par La Patente au début de sa vingtaine.

Notre conférencier nous a présenté les Commanderies de Campbellton la première en Acadie, du Nord-ouest, du Sud-est pour finalement celle de Caraquet.  La raison d’être de L’Ordre ou son leitmotiv était l’avancement de canadiens-français dans des postes décisionnels et la promotion la langue française.  L’Ordre voulait équilibrer le balancier face aux Orangistes, à la Franc-maçonnerie et, à la surprise générale, aux Chevaliers de Colomb.

Il nous parla même d’un groupe anti-Patente qui s’était formé et qui était bien actif dans la région de Caraquet.

Plusieurs des participantes et participants révélèrent que leur pères avaient été membres de la Patente et qu’ils avaient toujours respecté le serment de garder le secret en restant muet sur le sujet.  Ainsi, elles et ils étaient ravis d’entendre M Thériault révéler ces faits inconnus ou très peu connus sur cette organisation qui selon certains existerait toujours à un certain endroit.

Le mystère continue …

Bernard Thériault

Couverture médiatique dans l'Acadie Nouvelle  https://www.acadienouvelle.com/actualites/2017/07/03/patente-fascine-toujours-autant/?pgnc=1